Fern Mallis

Ambassadrice project international Barcelona Designers' Collective, édition 2015. Créatrice de la Fashion Week de New York.

Pouvez-vous nous parler de votre implication dans le Barcelona Designers’ Collective cette année ?
C’est la première fois que je vois et que je participe au Barcelona Designers’ Collective. J’ai regardé tous les produits présentés dans la boutique et j’avoue que je suis très impressionnée. Mon rôle est de contribuer à lui donner davantage de visibilité et à en parler aux médias. J’ai hâte de rencontrer les créateurs et, si je peux leur donner des conseils, je serai là pour le faire.

Qu’est-ce qui vous a initialement attirée dans ce projet et qu’est-ce qui est important pour vous?
J’ai passé toute ma carrière à m’occuper de jeunes talents et à les soutenir, ainsi qu’à jouer un rôle de conseil pour de nombreuses fashion weeks différentes, qui mettent l’accent sur les talents émergents. Je suis une fervente partisane de cela, alors quand La Roca Village m’a invitée à participer, j’ai pensé que ce serait une excellente opportunité de poursuivre cette mission consistant à découvrir et à aider les jeunes talents.

Le Barcelona Designers’ Collective ne va pas uniquement découvrir, mais également défendre les jeunes créateurs émergents. Selon vous, quelles qualités sont essentielles pour réussir aujourd’hui dans l’industrie de la mode et du design ?
La première chose nécessaire est de disposer de talent et de créativité, et de créer quelque chose à partir d’un point de vue et non pas que l’on peut voir n’importe où ailleurs. Ce qu’il faut pour réussir dans ce milieu, c’est voir loin, être passionné, et il vous faut aussi un partenaire, un financement, et vous devez savoir comment gérer une entreprise ou bien avoir un partenaire qui saura la gérer pour vous.

A votre avis, que dois faire un créateur pour émerger ?
Pour émerger, un créateur peut notamment faire une demande pour tenter d’entrer dans le Designers Collective de La Roca Village. Le monde entier a changé avec internet et les réseaux sociaux, il lui faut donc soigneusement créer et entretenir une forte présence sur les réseaux sociaux. De nombreux jeunes créateurs émergents n’ont même plus besoin d’être présents dans une boutique ultra-moderne. Ils peuvent vraiment faire des affaires dans ce nouveau secteur, mais il leur faut avoir une identité et un point de vue cohérents.

Pourquoi le Barcelona Designers’ Collective va-t-il séduire les visiteurs de La Roca Village ?
Le Village est extraordinaire pour tous les visiteurs internationaux et tous les clients qui connaissent certaines des marques et qui savent ce qu’ils sont venus chercher. Mais je pense qu’ils sont également en quête de découvertes ; tous les shoppeurs avisés sont heureux de dénicher quelque chose que personne d’autre ne possède, et le Designers Collective permet vraiment ce genre de découverte.

Vous avez interviewé certains des plus grands noms de la mode. Avez-vous appris quelque chose de particulier que vous pourriez partager avec nos lecteurs ?
J’ai remarqué un fil conducteur intéressant commun à la plupart des personnes que j’ai interrogées: il s’agit de l’importance de leurs grands-mères pour chacune de ces personnes. Leurs grands-mères ont représenté une force qui a vraiment joué un grand rôle dans leur carrière. Mais ce qui est intéressant, c’est que j’ai appris de chacun d’entre eux quelque chose sur la manière dont ils gèrent leur carrière et dont ils ont fait évoluer leur entreprise, et il y a beaucoup de leçons à apprendre dans ce domaine. Entre autres : le fait d’allier travail et distribution, de travailler pour d’autres créateurs avant de démarrer sa propre affaire, d’apprendre autant de choses que possible et de toujours rester engagé et passionné par ce que l’on fait.

Qu’est-ce que la créativité de Barcelone vous évoque ?
J’ai lu beaucoup de choses et j’ai beaucoup d’amis qui reviennent de là-bas. Ils disent tous à quel point ils adorent Barcelone. J’ai hâte d’en découvrir et apprendre davantage, pour mieux pouvoir répondre à cette question.

Quelle est la philosophie de votre style personnel ? Avez-vous certaines “règles de mode” que vous suivez?
Non, je ne suis pas vraiment de règles de mode. Mon style personnel est très éclectique et très international. Je porte beaucoup de vêtements en provenance d’Inde et de créateurs indiens, parce que j’ai travaillé sur des fashion weeks en Inde pendant dix ans et que j’y vais tout le temps. En ce moment, je porte beaucoup de colliers et beaucoup de choses autour du cou. Le plus est le mieux selon moi, et le plus n’est pas le moins, ni le moins le plus. J’essaie de faire des choix qui me conviennent, vous ne me verrez jamais porter le it-bag ou quelque chose que tout le monde porte partout.

Quel est votre meilleur conseil de style ?
C’est de se sentir à l’aise et confiant, et en sécurité, parce que si vous portez quelque chose dont vous n’êtes pas sûr, et que vous vous sentez un peu mal à l’aise, vous ressentirez de l’inconfort et vous ne passerez pas un bon moment, quoi que vous soyez en train de faire. Il est essentiel de porter des chaussures avec lesquelles vous pouvez marcher. J’ai vu tellement de femmes victimes de leurs chaussures… Il n’y a rien de pire que de souffrir simplement pour vouloir être beau, sans pouvoir profiter de ce qui se passe autour de vous.

Inauguration boutique pop-up de Barcelona Designers' Collective