Lumière sur une star de la mode durable

Fashion

Gilberto Calzolari (@GilbertoCalzolari_official) nous a renversés avec ses créations éthiques et élégantes, remportant le titre de meilleur créateur émergent lors des précédents Green Carpet Challenge Awards. Il nous révèle aujourd’hui l’histoire derrière ses créations durables.

« J’ai toujours été attentif aux problèmes environnementaux », nous explique Gilberto Calzolari lorsque nous le retrouvons en coulisses du shooting de la campagne estivale de The Bicester Village Shopping Collection, Summer Stories. « La nature est l’une de mes principales sources d’inspiration. Elle a toujours joué un rôle important dans mon travail. »

Depuis qu’il a remporté le titre de meilleur créateur émergent lors du Franca Sozzani Green Carpet Challenge Award de l’année dernière, le designer italien a travaillé aux côtés des grands noms de l’industrie, a présenté ses créations à la  Fashion Week de Milan et s'est embarqué pour une année d’aventure avec le programme de mentorat chez The Bicester Village Shopping Collection.  

Aux Green Carpet Fashion Awards – les Oscars de la mode durable – le défi était de créer un style à la fois représentatif de son approche écoresponsable et digne d’un tapis rouge. L’exploit n’avait rien de trivial, mais son engagement envers les problèmes environnementaux l’a placé sous le feu des projecteurs.

369x540-spotlight-sustainability-gcc-coffee-jute-dress.jpg 369x540-spotlight-sustainability-gcc-gilberto-calzolari.jpg

Je voulais […] prouver que la créativité et le luxe peuvent – et doivent – se rejoindre dans le respect de notre planète

Le style écoresponsable de Gilberto Calzolari a été présenté dans sa première collection, inspirée de l’Arctique et réalisée en partenariat avec Polar Bears International, une association non lucrative qui œuvre pour protéger ces créatures du pôle Nord. Sa représentation lors du segment des prochaines tendances à la Fashion Week de Milan s’est ouverte sur les images de la fonte des glaces polaires, avec comme fond de musique la chanson Wrong deDepeche Mode, pour attirer l’attention sur les risques liés au réchauffement climatique.  

Cet engagement envers la cause environnementale se retrouve également dans le choix des matières sélectionnées par le créateur. « J’ai commencé par utiliser de la fourrure écologique. Par la suite, chaque collection est allée plus loin dans le choix de matières plus durables, comme le lin Cupro, le nylon EVO, la soie certifiée GOTS ou le denim durable. » 

Loin d’effacer la complexité des créations, ces matières écoresponsables contribuent à leur charme. Gilberto Calzolari prend-il en considération leur origine et leur utilisation lors du processus créatif ? 

« Absolument. Ces aspects ont un impact moral et artistique, en plus d’influencer la conception. Ma robe en jute de sacs de café en est un parfait exemple : dans cette campagne d’été, je voulais d’abord célébrer la campagne italienne. Mais en visitant le marché de Navigli, j’ai vu ces sacs de jute brésilien utilisés comme barrage contre l’inondation du canal – une préoccupation grandissante due au réchauffement climatique. Là, j’ai su que je pouvais pousser le concept plus loin.  

« J’ai traité ce jute surcyclé comme une véritable matière de haute couture pour créer un corsage ajusté, doublé de mousseline de coton naturel, avec un drapé "gocce" pour imiter la forme d’une tulipe. Pour finir, je l’ai brodé de motifs fleuris en cristaux Swarovski avancés, sans plomb.  

« Je voulais créer un contraste entre des matières stéréotypées comme "pauvres" ou "riches", et en même temps, prouver que la créativité et le luxe peuvent – et doivent – se rejoindre dans le respect de notre planète. » 

Top